­

 

CONTEXTE

Une trentaine de résidants sont callés dans leur chaise dans la salle d’animation. Il y a là des personnes plus ou moins orientées, mais chacun et chacune aura son mot à dire. Catherine Brocard (artiste peintre) a installé son chevalet devant eux, en leur expliquant qu’elle allait leur servir d’outil. À ce titre, elle illustrerait ce qu’ils raconteront avec son pinceau qui était un prolongement de leur récit. Tandis que j’anime la séance avec un micro et un grand tableau sur lequel j’écris ce qui est important pour mettre en lumière l’histoire que les résidants vont raconter au fil des tableaux. C’est ainsi que parfois, s’engagent de grandes conversations, des débats et parfois des disputent qu’il faut réguler pour mettre tout le monde d’accord ! Voici un résumé de l’histoire qu’ils ont raconté.

helena1

Tableau 1

Ici il a fallu mettre le cadre : qui est le héros de l’histoire, quel est le contexte, l’environnement, l’époque, etc.

Les résidants qui sont en majorité des femmes ont proposé que leur héros soit en fait une héroïne qu’ils ont appelée Helena. Helena a 80 ans, elle vit à Annecy et elle est en chaise roulante. C’est l’été, elle se trouve au bord du lac et regarde ce qui se passe autour d’elle. Sur ses genoux « Mistigri » le chat de la résidence !! À ses pieds « Jim » le chien qu’une résidante a eu, il y a longtemps et qu’elle désirait faire revivre un peu ! 

Une grande réflexion a lieu, car Helena était originellement, selon le désir des résidants, en maillot de bain. En voyant la peinture, la majorité des participants ont trouvé que ce n’était pas « convenable ». Aussi Catherine a ajouté un châle pudique sur les épaules d’Helena !

helena2

Tableau 2

C’est l’automne, d’entrée, il n’a plus été question de fauteuil roulant. Nous avons découvert l’irruption d’un homme à l’orée du bois. Son nom : André ! Une autre dame avait envie de faire revivre le souvenir de son chien. Ainsi, il devient le chien d’André ! La scène se situe en Haute-Savoie. On ne sait pas si les champignons ont été cueillis par Helena ou par André. Ça n’a pas d’importance, ce qui est important c’est la rencontre !

helena3

Tableau 3

Grands échanges passionnés. Eh, eh, l’amour entrerait-il en action ??? Toujours est-il que nous découvrons ici qu’André a invité Helena chez lui. Pourquoi chez lui ? Parce que nous apprennent les résidantes, elles auraient tellement aimé connaître ce que vivent leurs filles et leurs petites-filles : l’implication des conjoints dans les tâches ménagères. Ainsi, c’est André qui a tout préparé. Au menu : entrée, poulet rôti accompagné de pommes de terre nouvelles au beurre et d’une belle salade verte. Un gâteau au chocolat achève ce festin. C’est Helena qui a offert les fleurs. C’est le monde à l’envers. Les animaux de compagnie sont là, sagement témoins.

helena4

Tableau 4

L’amour s’installe. C’est fulgurant, mais il faut faire semblant d’aller pas à pas. On ne peut plus vivre comme lorsqu’on était jeune, il faut mettre d’avantage de sérieux, de maturité. Pourtant à certains moments la discussion se passionne. Par exemple là, ils ont décidé de partir en voyage en Corse, mais la question cruciale reste très terre à terre : faut-il emmener nos petits enfants ? Finalement, non, la majorité a décidé que les mômes, ils en avaient assez gardé. Ils voulaient être tranquilles, tous les deux. Alors la petite fille qui joue au ballon au loin devient une simple figurante. 

Et devinez le nom qu’ils ont donné au bateau qui est au loin ? Le Napoléon, pardi !

helena5

Tableau 5

Ce jour-là, ça dormait un peu sur le pont et dans la salle. On entendait le bruit du pinceau de Catherine sur le papier. Ils n’avaient pas la pêche ! Mais ils étaient contents de se reposer, sans histoire ! An loin on aperçoit déjà les falaises d’Ajaccio 

helena6

Tableau 6

On y est. On se photographie devant la statue de Napoléon. Et toute la conversation tourne autour de la nuit à venir. Vont-ils prendre une chambre matrimoniale ou vont-ils faire chambre à part ?? La question n’a pas été tranchée, car on ne s’est pas mis d’accord. Nous trouvons une conclusion commune : L’hôtel que l’on voit en arrière-plan et ce qu’il s’est passé entre Helena et André cette nuit-là ne regarde personne !

helena7

Tableau 7

Là, il a failli y avoir une émeute lorsqu’une résidante a décrété qu’elle voulait aussi retourner chez elle. Elle argumentait que puisque la résidante corse avait pu retourner chez elle, elle aussi voulait aller chez elle à Biscra. Nous avons donc découvert que les résidants entre eux s’étaient donnés le mot et qu’ils voulaient à tout prix garder le dernier tableau pour la fin qu’il semblait déjà connaître. Aussi nous avons dû trouver un compromis. Helena et André se rendraient à Biscra, mais sans perdre de temps. C’est ainsi que vous pouvez découvrir qu’ils arrivent par les airs, en parachute, directement sur deux chameaux qui les attendent au fond à gauche du tableau !

 

helena8

Tableau 8

Nous voilà arrivés, ce jour-là, ils sont tous très joyeux et nous annonce la surprise. Nous vous le donnons en mille : Helena et André se marient. Bien sûr cela se passe à l’église de la Visitation, juste en dessus de la maison de retraite. Tout le monde est convié à la cérémonie. Belle limousine, belle robe. Même le directeur est là !! Ensuite, tout le monde ira au restaurant…de la résidence !

Des questions? Appellez-nous au +41 76 369 17 58

­